Bitcoin dans les Systèmes Juridiques Turcs et Européens

Dayıoğlu Hukuk Bürosu - Av. Ece Dayıoğlu

Maître Ece Dayıoğlu, MCIArb, MSIArb

Juin 2021

 

 

 

 

BITCOIN DANS LES SYSTÈMES JURIDIQUES TURCS ET EUROPÉENS

 

Le début de la technologie de la crypto-monnaie et de la blockchain

Comme le commerce électronique s’est généralisé à l’ère d’Internet dans laquelle nous vivons, il était souhaité de créer une monnaie électronique, mais comme il n’y a pas de mécanisme de contrôle, le développement de la monnaie virtuelle a été empêché lorsque les mêmes données ont été tentées d’être utilisées plus d’une fois, en d’autres termes, des dépenses multiples ont été effectuées (1).

Par la suite, avec l’émergence de la technologie crypto, une technologie d’argent crypto a été créée qui est sécurisée par des méthodes de cryptage spéciales, ne peut pas être contrôlée par les banques centrales, l’expéditeur est inconnu et peut être distribué avec une signature numérique ou une clé (2). La première personne à produire de la crypto-monnaie était Satoshi Nakamoto, et la première monnaie était Bitcoin, elle s’appelait la blockchain de 1ère génération.

 

Concepts de crypto-monnaie et de blockchain

La crypto-monnaie peut être définie comme des données numériques obtenues à la suite d’un cryptage dans un environnement électronique et exprimant une valeur économique (3).

Blockchain, d’autre part, est une base de données distribuée cryptée (4) composée de blocs et est la technologie d’infrastructure qui permet à l’argent crypto de fonctionner (5). Autrement dit, la blockchain est un outil de grand livre qui facilite l’enregistrement des transactions (6). La technologie Blockchain peut également être décrite comme une technologie de grand livre distribué, car un nombre infini de copies sont distribuées parmi les utilisateurs du monde entier (7).

 

Concepts de Jeton (Token), de Pièce (Coin) et d’Altcoin

Certaines des sous-chaînes, qui ont été établies en étant influencées par le système de blockchain sans devise, utilisent des jetons (8). Les jetons, qui sont des actifs cryptographiques, représentent des actifs (9). En d’autres termes, les jetons sont des actifs cryptographiques qui représentent tout actif autre que l’argent cryptographique et offrent divers droits au détenteur (10).

Alors que le jeton est produit et distribué sur une plate-forme dans un but précis, la pièce signifie de l’argent jetable et peut être transféré de manière sécurisée et transparente indépendamment de la plate-forme (11).

Altcoin (pièce alternative) est le nom donné aux crypto-monnaies telles que Ethereum, qui est publiée comme alternative au Bitcoin (12).

 

Bitcoin

Bitcoin est une crypto-monnaie entièrement numérique qui ne dépend pas d’une autorité centrale (13).

 

Aspect de confidentialité

L’élément de confidentialité dans le système Bitcoin est dû aux fausses identités anonymes des participants. En d’autres termes, bien que le transfert d’argent entre les parties anonymes puisse être suivi, l’élément de confidentialité dans le système est assuré puisque l’identité des parties à la transaction n’est pas connue (14).

 

Quantité limitée de Bitcoin

Dans le système Bitcoin, il est conçu pour fournir 21 000 000 Bitcoins (15), et en cas d’augmentation de la demande, Bitcoin peut augmenter en valeur en raison de l’offre constante.

 

Utilisation de Bitcoin

Il offre une facilité d’utilisation en scannant le code de l’application de portefeuille numérique Bitcoin sur l’écran du téléphone.

 

Bitcoin dans le système juridique turc 

Règlement sur la non-utilisation d’actifs cryptographiques dans les paiements (16) conformément à la disposition 1, l’objectif du règlement est exprimé comme suit :

« Le présent règlement a pour objet de ne pas utiliser d’actifs cryptographiques dans les paiements, de ne pas utiliser d’actifs cryptographiques directement ou indirectement dans la fourniture de services de paiement et l’émission de monnaie électronique, et aux plateformes d’établissements de paiement et de monnaie électronique qui assurent la négociation, le stockage, transférer ou émettre des services concernant des actifs cryptographiques ou des transferts de fonds à partir de ces plateformes C’est la détermination des procédures et des principes concernant la non-médiation. »

Conformément à la disposition 3/1 du même Règlement, la notion d’actif crypto est définie comme suit :

« Dans l’application du présent règlement, les actifs cryptographiques désignent les actifs incorporels qui sont créés virtuellement à l’aide d’une technologie de grand livre distribué ou d’une technologie similaire et distribués sur des réseaux numériques, mais qui ne sont pas considérés comme de la monnaie fiduciaire, de la monnaie fiduciaire, de la monnaie électronique, des instruments de paiement, des titres ou autres instruments du marché des capitaux. »

Conformément aux dispositions des 3/2 et 3/3 dudit règlement, il est réglementé que les actifs cryptographiques ne peuvent pas être utilisés directement ou indirectement dans les paiements et les services ne peuvent être fournis pour l’utilisation directe ou indirecte des actifs cryptographiques dans les paiements.

Conformément aux 4 dispositions du règlement, il a réglementé que les actifs cryptographiques ne seront pas utilisés dans l’émission de monnaie électronique dans le cadre de la fourniture de services de paiement :

« Les fournisseurs de services de paiement ne peuvent pas développer des modèles commerciaux dans lesquels les actifs cryptographiques seront utilisés directement ou indirectement dans la fourniture de services de paiement et l’émission de monnaie électronique, ni ne peuvent fournir de services liés à ces modèles commerciaux. Les établissements de paiement et de monnaie électronique ne peuvent pas servir d’intermédiaire sur les plateformes qui offrent des services de négociation, de conservation, de transfert ou d’émission d’actifs cryptographiques ou de transferts de fonds depuis ces plateformes. »

On pense que ce règlement est restrictif dans les matières relevant de la compétence de la Banque centrale de la République de Turquie, et cette limitation est également valable pour les actifs cryptographiques les jetons et les altcoins inclus dans le concept d’actifs cryptographiques.

Conformément à la disposition 3/ç de la loi n° 6493 relative aux systèmes de paiement et de règlement de titres, aux services de paiement et aux établissements de monnaie électronique, la monnaie électronique est émise contre des fonds acceptés par l’émetteur de monnaie électronique, stockés électroniquement, utilisés pour effectuer des opérations de paiement définies dans cette Loi. Elle se définit comme la valeur monétaire acceptée comme moyen de paiement par des personnes physiques et morales autres que l’émetteur de monnaie électronique. L’établissement de monnaie électronique au sens de cette définition est défini comme la personne morale autorisée à émettre de la monnaie électronique dans le champ d’application de la présente loi conformément à la disposition 3/d.

Il est entendu de cette définition que la crypto-monnaie ne constitue pas de la monnaie électronique dans le champ d’application de la présente loi.

L’annonce faite en application de la Décision de l’Organe de décision du Conseil des marchés de capitaux en date du 27/09/2018 et numérotée 47/1102 est la suivante :

« De nombreuses pratiques de collecte de fonds à l’aide de la technologie blockchain, également connues sous le nom de « Vente de crypto-monnaie » ou « Vente de jetons », ne relèvent pas de la réglementation et de la surveillance de notre Conseil. Les vendeurs d’actifs numériques vendent des actifs numériques avec des promesses spécifiques (comme le financement d’un projet ou d’une entreprise) ou souvent vagues. Ces actifs numériques peuvent être achetés avec de la monnaie fiduciaire ou en utilisant des crypto-monnaies telles que Bitcoin et Ether. Bien qu’ils puissent être divisés en de nombreux types différents en termes de conception, les actifs numériques représentent généralement une part dans une entreprise, un droit d’accéder à un service, un actif réel, un droit d’utiliser un produit ou un service. Des informations sur l’utilisation de l’argent collecté après le processus de vente sont incluses dans le « livre blanc », qui est un document similaire au prospectus. »

Bien qu’il n’y ait pas encore de réglementation clairement prohibitive dans la législation turque, puisqu’il semble possible de commettre le crime de blanchiment des avoirs résultant du crime réglementé par la loi n° 6415 sur la prévention du financement du terrorisme, la loi n° 5549 sur le Prévention du blanchiment des produits du crime et du Code pénal turc n° 5337, il est possible de commettre des délits financiers via la crypto-monnaie. Il devrait être admis que les transferts d’argent numérique qui constituent un crime au sens de la législation du Financial Crimes Research Board sont interdits.

 

Bitcoin dans les systèmes juridiques européens

Dans l’Union européenne, la monnaie électronique est régie par la directive 2009/110/CE. La Commission de l’Union européenne est d’avis que la législation de l’Union européenne devrait être clarifiée avec des réglementations claires en termes d’applications basées sur la blockchain. A cet égard, il souhaite établir des dispositions législatives harmonisées dans les Etats membres de l’Union européenne (17).

 

Allemagne

La nouvelle loi sur le règlement des fonds (Fondsstandortgesetz) devrait entrer en vigueur le 01.07.2021, permettant aux fonds privés locaux en Allemagne d’investir jusqu’à 20% de leurs portefeuilles dans des actifs cryptographiques tels que Bitcoin, permettant d’ajouter des actifs cryptographiques à des actifs privés. Les actifs cryptographiques devraient être légalisés en tant que classe d’actifs (18).

 

Belgique

La Banque Centrale de Belgique (Banque Nationale de Belgique) a déclaré le 15.01.2014 que les crypto-monnaies n’ont pas cours légal ni monnaie électronique (19).

 

France

Dans l’annonce faite par le ministère français de l’Économie le 04.12.2020, il a été noté que les crypto-monnaies ne sont pas encore réglementées par la législation, par conséquent les monnaies numériques et les crypto-monnaies n’ont pas de statut juridique clair (20).

 

Pays-Bas

Le commerce de Bitcoin n’a pas encore été réglementé par les autorités financières officielles aux Pays-Bas et n’est pas considéré comme de l’argent dans le contexte du Code civil néerlandais. Le Bitcoin, qui n’est pas connecté à un système central, n’est pas considéré comme de la monnaie virtuelle (21).

 

Suisse

Les échanges de crypto-monnaie sont légaux en Suisse tant qu’ils sont agréés et donc réglementés par la FINMA (Autorité suisse de surveillance des marchés financiers). Les échanges, ou plus généralement les VASP (Virtual Asset Service Providers) sont légaux en Suisse. Les bourses doivent faire des Due Diligence Avancées sur la LBC (Anti-Money Laundering) et la CFT (Lutte contre le Financement du Terrorisme). Des contrôles stricts KYC (Know Your Customer) doivent être suivis en ce qui concerne la LBA (Loi anti-blanchiment d’argent) en Suisse (22).

 

Enfin

Dans le système juridique turc, les réglementations concernant la crypto-monnaie afin de protéger le consommateur et de prévenir le blanchiment d’argent sont en cours d’élaboration avec les travaux du ministère du Trésor et des Finances, du Conseil des marchés des capitaux, de l’Administration fiscale, de la Banque centrale et de la Agence de Régulation et de Surveillance Bancaires. Il est prévu que des questions telles que les mécanismes d’inspection et de surveillance dans l’achat et la vente de crypto-monnaies, les exigences en matière de licence et de capital minimum pour les sociétés d’actifs cryptographiques, les compétences techniques et l’introduction de l’exigence de licence du Conseil des marchés des capitaux seront incluses dans la réglementation. Il est entendu qu’il n’y a pas de réglementation détaillée sur les crypto-actifs en général dans les pays européens, mais les pays membres sont ouverts à de telles réglementations. À ce stade, on regarde avec intérêt quels pays membres apporteront des réglementations favorables à la cryptographie.

 

(1) Mehmet Can Yumuşaker, Kripto Para ve Tipleri, Bitcoin Olgusu ve Muhasebesi, Uluslararası Toplum Araştırmaları Dergisi, C. 12, 2019, Sa. 18, s. 1009.

(2) Yumuşaker, s. 1010.

(3) Fatih Bilgili, M. Fatih Cengil, Bitcoin Özelinde Kripto Paraların Ticaret Şirketlerine Sermaye Olarak Getirilmesi, Ankara Hacı Bayram Veli Üniversitesi Hukuk Fakültesi Dergisi, C.XXIII, 2019, Sa. 3, s. 4.

(4) Bilgili, Cengil, s. 4.

(5) Şahin Çetinkaya, Kripto Paraların Gelişimi Ve Para Piyasalarındaki Yerinin Swot Analizi İle İncelenmesi, Uluslararası Ekonomi ve Siyaset Bilimleri Akademik Araştırmalar Dergisi, C.2, 2018, Sa. 5, s. 16.

(6) Yumuşaker, s. 1011.

(7) Betül Üzer, Sanal Para Birimleri, Türkiye Cumhuriyeti Merkez Bankası Ödeme Sistwmlwei Genel Müdürlüğü, 2017, s. 21 vd.

(8) Abdurrahman Çarkacıoğlu, Kripto-Para Bitcoin Araştırma Raporu, Sermaye Piyasası Kurulu Araştırma Dergisi, 2016, s. 55.

(9) Filiz Yüksel, Kripto Varlıklar ve IFRS Kapsamında Kripto Paraların Muhasebeleştirilmesi, Muhasebe ve Vergi Uygulamaları Dergisi, C. 13, 2020, Sa. 2, s. 432.

(10) Yüksel, s. 438.

(11) https://www.burcinyazici.com/coin-token-ve-altcoin-nedir-farklar-3646.html/

(12) https://www.burcinyazici.com/coin-token-ve-altcoin-nedir-farklar-3646.html/

(13) Yumusaşer, s. 1012.

(14) Üzer, s. 43 vd.

(15) Ayşe Esra Pirinççi, Yeni Dünya Düzeninde Sanal Para Bitcoin’in Değerlendirilmesi, Uluslararası Ekonomi Siyaset İnsan ve Toplum Bilimleri Dergisi, 2018, Sa. 1

(16) R.G. 31456 16.04.2021

(17) https://digital-strategy.ec.europa.eu/en/policies/regulatory-framework-blockchain

(18)https://www.mondaq.com/germany/fin-tech/1069926/germany-introduces-a-new-law-that-allows-funds-to-invest-into-crypto-assets

(19) https://www.nbb.be/fr/articles/attention-largent-virtuel-comme-bitcoin

(20) https://www.economie.gouv.fr/particuliers/cryptomonnaies-cryptoactifs#

(21) https://www.lawyersnetherlands.com/open-a-cryptocurrency-company-in-the-netherlands

(22) https://www.coinfirm.com/blog/switzerland-crypto-regulations/

 

 

 

Leave a Reply